Vous vous souvenez très certainement de la beauté de la musique en 2015. Cette année unique qui a apporté son lot de moisson de sons venant du Brésil, d’Orient, d’Afrique, du Cap Vert, d’Arménie, de la Réunion, du Portugal et de bien d’autres endroits sur la terre. Une chose est certaine, la musique est universelle et l’année 2015 a bien évidemment eu sa part.

Les musiques phares du monde en 2015

Les musiques du monde entier ont été entonnées en 2015 qui ont vu le jazz se propager et se moderniser. Vous avez très certainement apprécié les voix du Fado ainsi qu’une multiplicité de sons aussi harmonieux les uns que les autres. Une chose est certaine, la musique 2015 nous aura fait rêver et nous auront transportés à travers cultures et générations. Nous allons voyager à travers ces âges et ces pays pour y retrouver Angélique Ionatos, Tigran Hamasyan, Ibrahim Maalouf et bien d’autres voix de la chronologie 2015. Amalia – Les voix du Fado a été la chanson la plus marquante et la plus entonnée. Elle est interprétée par plusieurs artistes 2015 tels que Carminho, Ricardo Ribeiro, Ana Moura, Camané, Antonio Zambujo et Gisela Joao. L’inoubliable Reine du fado a également reçu la participation de plusieurs invités tels que Caetano Veloso, Mayra Andrade, Javier Limon et autres. Cette voix du Fado a été appréciée à l’internationale et pour cause, elle regroupe des chanteurs de toutes origines et de toutes couleurs. Un autre album qui a fait fureur en matière de musique 2015 : « Gatir » de René Lacaille èk Marmaille. Ce musicien multi-instrumentiste et interprète d’origine réunionnaise a enregistré ce sublime album avec ses deux enfants Marco et Oriane. Les morceaux tout simplement à couper le souffle sont encore entonnés aujourd’hui. On y retrouve des rythmes du Sega, du Moringue, du Maloya et une touche de Créole. Le résultat est tout simplement époustouflant, si bien qu’il a su traverser quantité de frontières.

D’autres titres et albums qui ont marqué 2015

Les deux albums cités ci-dessus ne sont pas les seuls à avoir marqué les esprits dans les musiques du monde. Parmi les musiques 2015 les plus célèbres, nous retrouvons également « Musique de nuit » du choriste malien Ballaké Sissoko, en association avec le talentueux violoncelliste français Vincent Segal. « Luys i Luso » du pianiste de jazz Tigran Hamasyan enregistré avec le Chœur de chambre d’Erevan est également un chef-d’œuvre de virtuosité. « Epistola » de Carmen Souza et Theo Pascal fut également une expérience auditive intense qui a été appréciée par les plus fins connaisseurs, depuis Lisbonne jusqu’à New York, en passant par Londres et bien évidemment Paris. L’album « Zarabi » interprété par la chanteuse marocaine Oum a également été une réussite des musiques 2015. Cette artiste 2015 – possédant une voix chaude, douce et sensuelle – a parfaitement su fusionner sa culture orientale au rythme du soul et du jazz, pour un résultat à la fois poétique et vivifiant. Pour finir, le trompettiste franco-libanais Ibrahim Maalouf a également sorti deux albums 2015 : « Kalthoum » et « Red & Black Light », qui rendent hommage aux femmes à travers une figure mythique.